AMPL Motocross // Association Motocycliste de la Province de Luxembourg | Règlements
7
page-template-default,page,page-id-7,ajax_leftright,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1200,transparent_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Comité directeur

Président : LACASSE Laurent
Secrétaire-Trésorier : MAZZONI Serge
Vérificateur aux comptes: EVRARD Olivier

Administrateurs : Viriginie Goffette, William Javaux, Eric Grandjean, Frédéric Richard

Président d’honneur : Marcel Gourmet

Le comité directeur a pour mission de gérer, d’administrer et de propager les activités favorisant la pratique des sports mécaniques et le moto-cross en particulier. Dans ce but, il peut éditer des brochures, organiser des fêtes, réunions, expositions…  Ce comité a pour mission de régler tous les cas de gestion courante, de veiller au bon fonctionnement et au bon déroulement du pointage, classement, amplification, remise des prix…Suivant le rapport du directeur de course, le comité prendra les sanctions nécessaires envers tout pilote.

Comité sportif et technique

Membres: Ferdinand Claessens, Nicolas Hermans, Olivier Gilles, Isabelle Fourny, Allyson Wilkin, Bérangère Lacasse, David Ravet, Olivier Devillet, Laurent Brevers

Ce comité veillera au bon fonctionnement des épreuves et sera chargé des opérations de départ et d’arrivée. Il aura la direction du montage et démontage de la barre et sera aussi responsable des entraînements, du retour des pilotes vers le parc des coureurs. Ce comité veillera au contrôle des motos et à la vérification de l’équipement des pilotes. Il veillera à l’application des règlements dans le parc des coureurs et sur le parcours vers le paddock. Il sera responsable avec le directeur de course de l’annulation éventuelle d’une manche suite à l’état du terrain.En aucun cas, les organisateurs ne pourront être rendus responsables en cas d’accident d’un pilote ou d’un spectateur.

Direction de course

Directeur de course: FOURNY Julien
Responsables parc fermé: GILLES Olivier et FOURNY Isabelle

Le directeur de course est chargé de l’agréation des circuits et devra exiger les mesures de sécurité qui s’imposent (ligne droite trop longue, bottes de paille, zones interdites) afin de veiller à la sécurité du public et des pilotes. Sa mission sera de visiter le circuit et il pourra se faire accompagner d’un autre délégué.En fin de journée, il fera rapport au comité directeur sur les incidents de course, les problèmes survenus dans les commissions ainsi que le nom des pilotes sanctionnés durant la journée.

 

REGLEMENT PILOTES 2020

1)ASSURANCE

1.1) Pour 2020, le prix de la licence adulte, y compris l’assurance individuelle couvrant aussi les entraînements privés (y compris pays limitrophes), est fixé à 400 €. Pour les écolages, la prime s’élève à 280 €. Des assurances offrant une meilleure couverture sont également disponibles.

1.2) Pour les quads, le montant (assurance comprise) est de 210 €, il est également de 210 € (assurance comprise) pour les pilotes old-timers.

1.3) La licence inclut systématiquement l’assurance individuelle, sauf dérogation (formulaire à compléter par la compagnie d’assurance et qui peut être demandé à l’AMPL.).  L’assurance individuelle est obligatoire, elle peut  être souscrite par l’intermédiaire de l’A.M.P.L.  Un complément d’assurance peut néanmoins être souscrit par le pilote auprès de la compagnie d’assurance pour être couvert pour les entraînements sur terrains privés ainsi que pour les accidents avec un(des) spectateur(s) sur ces terrains.

1.4) En cas d’accident, le formulaire de déclaration d’accident reçu lors de la souscription de l’assurance doit être complété le jour même par le médecin de service (où à l’hôpital), sur le site de l’organisation.  La déclaration doit être envoyée dans les 24 heures à notre assureur Magin.

1.5)Avant de reprendre la compétition, le pilote blessé est tenu de remettre un certificat médical de guérison et à défaut de ce document, il n’est plus assuré.

1.6) L’Ampl refuse les assurances privées DKV qui sont des assurances hospitalisation et non des  assurances sportives.

2)LICENCE

2.1) Le pilote devra compléter la demande de licence et fournir un certificat médical récent de son médecin traitant. Toute licence incomplète ne sera pas prise en compte (Attention à bien noter votre numéro de transpondeur). Aucune demande de réservation de numéro pilote ne sera validée par téléphone où email. Seule la demande de licence complète sera prise en compte.

2.2) Les licences délivrées après et en dehors du week-end du salon de Libramont sont majorées de 10 euros pour frais administratifs supplémentaires.

2.3) Priorité sera donnée aux pilotes licenciés lors de la saison 2019.  Cette priorité sera octroyée jusqu’au 12 janvier 2020.  Ensuite, le nombre limite de pilotes acceptés dans chaque catégorie sera complété par de nouveaux pilotes.

2.4) Le pilote désirant participer à une autre épreuve que celle organisée par l’A.M.P.L. devra demander au préalable l’autorisation au comité directeur.

2.5) En prenant votre licence, vous déclarez avoir lu et accepté ce règlement.

L’A.M.P.L. se réserve le droit d’accepter ou de refuser tout coureur.

3)TRANSPONDEURS

3.1) Pour participer aux entraînements et aux courses, chaque moto doit être équipée d’un transpondeur agréé par l’AMPL (type AMB)

3.2) Chaque pilote doit acquérir un transpondeur auprès de la société MyLaps (infos disponibles sur le site de l’AMPL (environ 250 €). Le transpondeur appartient au pilote et il doit être rechargé pour chaque journée de compétition.

3.3) Les pilotes sont responsables du chargement et du bon fonctionnement de leur transpondeur.

3.4) Il est conseillé de fixer le transpondeur à l’avant de la moto (sur la fourche, derrière la plaque frontale, goupille vers le haut).

3.5) En l’absence de transpondeur en ordre de marche sur sa machine, le pilote concerné ne sera pas classé.

3.6) Si le pilote ne possède pas de transpondeur, il lui est possible d’en louer un le temps de la manifestation au camion de pointage de l’AMPL.

3.7) Malgré l’utilisation des transpondeurs, les plaques numéros ainsi que les dossards doivent être conformes au règlement.

3.8) Il est interdit d’emprunter le transpondeur d’un autre pilote sauf si ce même transpondeur est utilisé toute la saison. Si vous ne possédez pas de transpondeur ou avez oublié le vôtre, voir règlement 3.6

4)INSCRIPTION

4.1) Lors de la prise de sa licence, le pilote signe personnellement sa décharge et cette décharge sera valable pour toute l’année. Les pilotes licenciés AMPL sont automatiquement inscrits aux courses.

4.2) Les pilotes licenciés à la journée doivent se présenter avec leur licence afin d’accéder à la catégorie égale.

4.3) Les pilotes non licenciés devront rouler dans cette catégorie. En cas de trop grand nombres d’inscrits, l’AMPL se réserve le droit de les reclasser dans les autres catégories.

4.4) Les pilotes non-licenciés ou licenciés à la journée n’auront pas droit aux  primes (*) et ne recevront pas les points comptant pour le championnat.

*EXCEPTE dans les catégories Inters MX1 et MX2, les licenciés à la journée auront droit aux primes.

5)PARKING PILOTES

5.1) Le parc des coureurs est réservé exclusivement aux pilotes et l’entraînement y est strictement interdit  Les mini-motos et les quads y sont également interdits (danger continuel dans le parc).

5.2) Afin d’éviter tout accident, les déplacements dans le parc des coureurs et sur le chemin d’accès au départ se feront à l’allure du pas.  Le pilote devra rouler au ralenti et prudemment sur un chemin balisé et uniquement sur celui-ci.

L’AMPL décline toute responsabilité, en cas d’accident, seul le propriétaire du véhicule est responsable.

5.3) Le club organisateur gère le parking pilotes comme il l’entend et dans l’unique objectif de garantir le confort et le sécurité de tous. A ce titre, il peut être amené à réglementer le choix des emplacements de parking.

5.4) Il est dans tous les cas interdit de réserver un emplacement avant d’être soi-même présent sur le lieu de l’épreuve. Outre sa propre place de parking, l’espace réservé devra se limiter à ce qui est strictement nécessaire pour accueillir les personnes auxquelles ils sont réservés.

En cas de non-respect, le club organisateur pourra demander au Comité directeur de l’AMPL un sanction vis-à-vis du pilote concerné, lequel est également responsable de ses accompagnants.

5.5) En fin de journée, les pilotes emporteront obligatoirement leurs sacs poubelles. Des sanctions sévères seront prises contre les pollueurs.  Des inspections auront lieu dans le parc et les pilotes fautifs seront sanctionnés d’une suspension systématique pour une épreuve au minimum (commission disciplinaire).

5.6) Dans le parc des coureurs, la moto doit obligatoirement se trouver sur un tapis environnemental. En l’absence de tapis, le pilote recevra un avertissement. En cas de récidive, il sera suspendu pour une épreuve. Toute vidange d’huile sur l’herbe entraînera le refus de départ immédiat.

5.7) Attention : Afin d’éviter tout accident, le pilote ne pourra installer son matériel (tente, caravane) le long du circuit à moins de 10 m de la piste.

5.8) Par respect des autres pilotes, les groupes électrogènes devront être éteints entre 23 heures et 6 heures du matin.

Les contrôles de ces derniers points seront effectués par le club organisateur et des membres administrateurs. Les irrégularités seront signalées au comité de l’AMPL pour sanctions éventuelles.

6)PARC FERME

6.1) L’accès au parc fermé est interdit au public.

Il sera délimité par des barrières de type Heras dont le placement sera assuré par l’AMPL et les membres du club.

6.2) Ne seront acceptés à cet endroit que les pilotes préalablement inscrits et un accompagnant par pilote qui devra obligatoirement porter le badge d’identification prévu à cet effet.

6.3) L’accès au paddock se fera moteur arrêté. Le pilote devra être présent 10 minutes avant le départ.

6.4) Pour toutes les catégories (*sauf les Ecolages 50cc), l’entrée au parc fermé se fait sur base des temps réalisés lors des entraînements matinaux.

*Pour les pilotes Ecolages 50cc  un tirage au sort est effectué pour la première manche. Pour la seconde, l’ordre d’entrée est déterminé par les résultats de la première manche.

6.5) En cas d’échange de numéros lors du tirage au sort ou si un pilote cède sa place à un autre concurrent à la barre de départ, le déclassement sera immédiat pour les 2 tricheurs.

6.6) Seul le pilote pourra préparer son sillon pour sa moto (pas après la barre) et aucune aide extérieure ni objet pour préparer son emplacement n’est autorisé.

6.7) Après la mise en place du concurrent, aucun accompagnant ne peut se trouver derrière ou devant la barre (sauf EC 50 cc).

7)ENTRAINEMENTS

7.1) Les entraînements ne sont autorisés qu’aux pilotes préalablement inscrits (remise du jeton pour les non licenciés).

7.2) Durée des entraînements : 10 min

7.3) L’entraînement est obligatoire (minimum un tour) et doit être effectué avec un transpondeur en ordre de marche, les chronos réalisés déterminant (sauf Ecolages 50cc) l’ordre d’entrée au parc fermé.

7.4) Les entraînements se font par catégorie et chaque pilote doit respecter l’horaire de sa catégorie. Interdiction de s’entraîner en dehors des heures prévues.
7.5) Il n’y a pas de session de repêchage, le pilote doit prendre ses dispositions pour être présent à l’heure prévue pour sa catégorie.

L’AMPL ne pourra être tenue responsable de tout problème technique pouvant survenir dans le chronométrage du fait d’un manquement du pilote.

8)DEPART

8.1) Les moteurs ne pourront être mis en marche qu’au signal du responsable de la commission.

8.2) En cas de difficulté pour la mise en marche, le responsable de la commission peut accorder un temps d’attente de 2 minutes au maximum.

9)COURSE

9.1) Il est interdit de rouler dans le sens contraire du circuit ou de faire demi-tour à l’arrivée. Le pilote doit respecter scrupuleusement le tracé du circuit même si les banderoles ou les piquets sont enlevés.
9.2) En cas de force majeure (intempéries), seul le directeur de course, en accord avec le Comité Directeur, peut autoriser la modification du tracé et sera aussi responsable de l’annulation éventuelle ou de l’arrêt d’une épreuve.

9.3) Le pilote quittant la piste doit y rentrer à cet endroit sous peine de déclassement immédiat pour la manche en cours.  En cas d’impossibilité de reprendre le tracé à l’endroit de la sortie, il sera toléré que ce pilote reprenne la piste un peu plus loin mais seulement à vitesse modérée.

9.4) En cas de réclamation, l’incident sera soumis au Comité Directeur, par un commissaire ou un membre de l’AMPL, qui statuera sur la décision à prendre.

9.5) Tout supporter présent durant une course dans une zone interdite (identifiée comme telle ou zone neutre entre deux banderoles) entraînera le déclassement du pilote supporté et l’arrêt de la course.

9.6) Si une course doit être arrêtée avant son terme, le classement reste acquis si les 2/3 de la course sont terminés.  Dans ce cas, le classement sera établi sur base des positions du tour précédent l’arrêt de la course.

9.7) La ligne d’arrivée doit être bien dégagée par tous les pilotes y compris par le vainqueur qui sera congratulé en dehors de la piste.

10)REMISE DES PRIX

10.1) La remise des coupes aura lieu au plus tard, 30 minutes après la fin des épreuves sauf pour les écolages qui recevront leur trophée 1h après la dernière manche des écolages.

10.2) Tous les pilotes récompensés devront être présents et en cas d’absence non justifiée, le trophée restera à l’organisateur.

10.3) L’intervention dans les frais de machines sera payée le jour même.  Les prix non réclamés resteront la propriété du club organisateur.

10.4) Les prix pour les pilotes faisant partie du podium du jour seront distribués en même temps que la remise des coupes et ne pourront être obtenus par ailleurs.

11)SIGNIFICATION DES DRAPEAUX

11.1) Signification :

Drapeau jaune = danger sur la piste. Obligation de ralentir et interdiction de dépasser les autres concurrents tant que la zone dangereuse n’est pas franchie. En cas de dépassement sous drapeau jaune, le drapeau noir sera présenté au pilote concerné qui devra rentrer au parc.

Drapeau rouge = arrêt immédiat pour tous les pilotes.

Drapeau noir = arrêt d’un pilote en infraction.

11.2) Sanctions :

Le pilote est responsable de ses supporters, en cas de débordement c’est le pilote qui sera sanctionné.
11.2.1) Déclassement de la course et perte des points pour le championnat.

Le pilote :

  • qui ne respecte pas le règlement moto et équipement (sécurité du véhicule, disques visibles).
  • qui bénéficie anormalement d’une aide extérieure aussi bien au départ que durant la course.
  • qui provoque deux faux départs consécutifs.
  • qui utilise deux motos différentes pendant la manche.
  • qui abandonne sa moto sur le circuit.
  • qui se trouve dans une zone interdite en temps que spectateur.
  • qui roule dans le parking pilotes
  • qui ne tient pas compte du drapeau agité par un commissaire ou un dirigeant (rouge ou noir = arrêt immédiat, jaune = ralentissement urgent et danger)

11.2.2) Suspension de un ou plusieurs dimanches suivant la gravité (peine doublée en cas de récidive)

Le pilote :

  • qui participe sans autorisation à une épreuve non A.M.P.L.
  • qui manque de respect envers les dirigeants, membres du service de secours, commissaires ou autres personnes du club organisateur par gestes ou paroles déplaisants.
  • qui bouscule volontairement en course un autre concurrent ou manque de sportivité.
  • qui se trouve en état d’ébriété au moment du départ.
  • qui utilise des tear-offs en dépit de l’interdiction

11.2.3) Déclassement au championnat et suspension d’un an

Le pilote :

  • qui provoque ou est impliqué dans un incident entraînant des blessures jugées importantes
  • qui utilise des substances ou des moyens ayant pour but d’accroître artificiellement son rendement (loi du 2 avril 1965).

Les infractions éventuelles non reprises dans ce règlement seront jugées par la commission disciplinaire (comité directeur de la fédération) qui appliquera les sanctions nécessaires. Toute attitude pouvant jeter le discrédit sur la fédération (calomnie, disputes, propos déplacés sur les réseaux sociaux,…) sera notamment jugée au cas par cas par le Comité directeur.

12)DOPAGE ET ALCOOLEMIE (TOLERANCE ZERO)

12.1) Outre les sanctions sportives, l’intéressé coupable de dopage s’expose aux amendes et peines de prison prévues par la loi du 2 avril 65.

12.2) Tout pilote de la fédération accepte de se soumettre à un (ou plusieurs) test(s) anti-dopage organisé(s) par un organisme agréé externe à la fédération (Organisation Nationale Anti Dopage) . Ces tests seront organisés de manière aléatoire dans diverses catégories et spontanés. Ces tests peuvent également être organisés suite à une dénonciation.

Cet organisme étant indépendant à notre fédération, vous risquez :

  • en cas de présence d’une substance interdite : 4 ans de prison.
  • Refus de se soumettre à un contrôle anti-dopage : 4 ans de prison.

12.3) Tout pilote de la fédération accepte de se soumettre à un test d’alcoolémie si le commissaire de course (où membre du comité directeur) a un doute sur votre potentiel état d’ébriété. Ce test sera réalisé par deux membres du comité directeur, avant la manche (où avant l’entraînement), au service de secours.

12.3.1) En cas de test positif, le pilote se verra refusé le départ pour les 2 manches de la journée.

12.3.2) En cas de refus d’obtempérer, le pilote se verra refuser le départ pour les 2 manches de la journée et passera au conseil disciplinaire (comité directeur de la fédération) qui appliquera les sanctions nécessaires (1 à plusieurs week-ends de suspension).

12.3) En cas de récidive, l’intéressé sera exclu à vie avec interdiction de pratiquer ce sport.

13)RECLAMATIONS

13.1) Les réclamations éventuelles seront déposées par écrit et par le pilote lui-même au car officiel au plus tard 20 minutes après la course.

13.2) Les réclamations écrites seront uniquement acceptées. Une caution de 50 € sera déposée avec la réclamation et sera ristournée en cas d’acceptation de la réclamation qui sera tranchée par le comité directeur (3 membres au moins).

13.3) La décision du comité directeur sera envoyé par courrier au pilote la semaine suivante.

PILOTES : REGLEMENT MOTO ET EQUIPEMENT

14)MACHINES

14.1) Les motos servant à la pratique du moto-cross doivent être équipées de poignées munies de boules aux extrémités avec des garde-boue sans parties tranchantes et des freins en bon état.  La mousse de protection du guidon est obligatoire.
Les béquilles sont interdites car elles représentent un danger pour les autres concurrents.
Les motos seront équipées d’un silencieux (96 décibels maximum).

14.2) Des contrôles ponctuels seront organisés par le Comité de l’AMPL.  Le contrôle se fera en prenant comme référence les normes établies par la FIM.  En cas de dépassement de la norme autorisée, un avertissement sera adressé au pilote et il devra se mettre en ordre pour le dimanche suivant sous peine de suspension.

14.3) Pour les old-timers, les machines de la catégorie Twin-Shocks (pilotes âgés de 35 ans accomplis au 01/01/2020) doivent être équipées de freins à tambour et de deux amortisseurs à l’arrière.

14.4) Pour la catégorie “Pré 92”, le pilote doit être en mesure de prouver que la machine a été produite et commercialisée au plus tard en 1992.

14.5) Les quads doivent obligatoirement être équipés d’un coupe-circuit de sécurité au poignet et de nerf bars.

15)EQUIPEMENTS

15.1) Les numéros obligatoires dans le dos et doivent être imprimés avec une couleur tranchante par rapport au maillot. Le départ sera refusé, même pour les entraînements en cas de non-respect de ce point, et ce dès le premier week-end de la saison.

15.2) Le pilote s’alignant avec des chiffres illisibles ne sera pas autorisé à prendre le départ.

15.3) Le dossard est autorisé. Le numéro dorsal doit être visible  quel que soit l’équipement du pilote (neck brace, veste pluie, …).

15.4) Le pilote portera un équipement type moto-cross (pantalon, maillot, gants, ceinture lombaire, lunettes, casque, bottes , protection dorsale et pectorale, genouillères sont obligatoires).  Toutes les protections doivent être homologuées, correctement ajustées et prévues pour le moto-cross.

15.5) Pour toutes les catégories ECOLAGES, le port d’une protection des cervicales (homologuée) est obligatoire (refus de départ en cas de non respect).

15.6) Casque : Le port du casque est obligatoire dans tous les déplacements à moto.

15.7) L’usage des « tear-off » (verres jetables) est interdit.

15.8) Regroupement de 2 catégories : si, lors d’une organisation, une catégorie est trop peu fournie, l’A.M.P.L. se réserve le droit de la regrouper avec une autre pour en former une seule.  Chaque « sous-catégorie » conservera son classement pour le championnat, les places de départ pour la 1ère manche seront attribuées sur base des différents championnats en alternant les catégories (1er cat A, 1er cat B, 2ème cat A, 2ème cat B, 3ème cat A, …) ; les places de départ pour la 2ème manche sont attribuées sur base du classement scratch de la 1ère manche (ne concerne pas les INTERS).

15.9) La catégorie Espoirs est réservée aux pilotes roulant avec une 125cc 2T et âgés de moins de 19 ans au 01/01/2019

16)DISQUES

16.1) Les disques sont fixés solidement à la moto, un disque à l’avant et un disque de chaque côté de la moto.

16.2) Ces disques devront être propres avant chaque départ.

16.3) Les chiffres sur les disques devront avoir au moins 2 cm de largeur et 15 cm de hauteur. (Les numéros de fantaisie et fluorescents sont interdits).

16.4) Par catégories :

Catégories Disques Chiffres
Ecolages 50 Blancs Noirs
Ecolages 60 Noirs Blancs
Ecolages 85 Jaunes Noirs
Débutants Blancs Noirs où Rouges
Juniors Noirs Blancs où Rouges
Seniors Rouges Blancs
Espoirs Bleu Blancs
Inters MX1 Jaunes Noirs
Inters MX2 Jaunes Rouges
Experts Vert Blancs
Quads Blancs Noirs
Old-timers Noirs Blancs
125 Open Noirs Blancs

 

17)INTERNET

17.1) La page AMPL (https://ampl.be) est la seule page officielle de notre fédération.

17.2) La page Facebook « Motocross en province de Luxembourg » n’est pas notre page officielle. Elle vous transmet des informations importantes concernant notre fédération, mais ces mêmes informations sont donc à vérifier.

17.3) Toutes agression écrite sur les réseaux sociaux pourra être sanctionnée par le comité directeur.

17.4) Si la diffamation ne vient pas du pilote lui-même, mais de membres de sa famille, c’est le pilote qui sera sanctionné si ces mêmes agissements ne cessent pas. Allant d’un avertissement à une suspension d’une à plusieurs courses.

17.5) Pour rappel, Internet n’est pas libre de droits et de devoirs.

Qu’est-ce que la diffamation ?

La diffamation est une allégation ou une imputation d’un fait non vérifié qui porte atteinte à l’image d’une personne ; elle peut être insinuée ou déguisée dans la mesure où l’on évoque une personnalité identifiable sans la nommer. En Belgique, les « atteintes portées à l’honneur » sont prévues dans le Chapitre V du Code pénal, articles 443 à 453-bis. Quelqu’un « est coupable de calomnie lorsque la loi admet la preuve du fait imputé, et de diffamation lorsque la loi n’admet pas cette preuve » (article 443). La peine est d’emprisonnement de huit jours à un an et en plus d’une amende (article 444). La dénonciation calomnieuse est punie avec un emprisonnement de quinze jours à six mois et une amende (article 445).

 

18)CHAMPIONNAT 2020

18.1) Un seul championnat est prévu.

18.2) Toutes les manches comptent pour le classement final du championnat.

19)CLASSIFICATION ET CHALLENGE

19.1) Le pilote changeant de catégorie en cours de championnat repart à zéro pour l’attribution des points du championnat dans sa nouvelle catégorie.
19.2) Tout pilote désirant éventuellement changer de catégorie doit obligatoirement prévenir le comité.

20)ATTRIBUTION DES POINTS POUR LE CHAMPIONNAT

20.1) La répartition des points pour les manches est la suivante : 1=25 pts – 2=22 pts – 3=20 pts – 4=18 pts – 5=16 pts – 6=15 pts – 7=14 pts – 8=13 pts puis 12-11- 10-9-8-7-6-5-4-3-2-1

20.2) Pour être classé, le pilote devra avoir effectué au minimum les 2/3 des tours et avoir terminé la course cinq minutes maximum après l’arrivée du premier pilote.

20.3) En cas d’ex æquo, il sera tenu compte du nombre de victoires et ensuite des meilleurs résultats.

20.4) Dans chaque catégorie, le comité se réserve le droit de faire monter d’autres concurrents avant et pendant la saison.

20.5) Les pilotes étant suspendus ou quittant l’AMPL en cours de saison pour une autre fédération ne pourront avoir droit à leurs prix et coupes lors de la remise des challenges en fin de saison.

21)CLASSEMENT HEBDOMADAIRE

21.1) Pour l’attribution des coupes de chaque dimanche, le classement général est établi par points : 1er 25 pts 2e 22 pts- 3e 20 pts…
21.2) En cas d’ex æquo, il sera tenu compte du meilleur résultat dans la seconde manche.

22)CHANGEMENT DE CATÉGORIE

22.1) En début de saison, le pilote ayant demandé à redescendre d’une catégorie suite à une blessure ou suite à 5 ans d’inactivité et qui se classe au moins à trois reprises parmi les trois premiers, regagnera la catégorie supérieure même en cours de championnat.
22.2) Les demandes de changement de catégorie doivent obligatoirement être soumises par écrit au secrétariat afin d’être traitées par le Comité.

23)PARTICIPATION AUX FRAIS DE MACHINES DES PILOTES

Une participation aux frais de machines est prévue à concurrence d’un montant total de 2084 € par organisation. Ce montant est réparti comme suit :

 

Débutants Juniors Seniors/Espoirs Inters
1 12 20 30 75
2 10 15 25 65
3 8 12 20 60
4 6 10 15 50
5 5 8 10 45
6 40
7 35
8 30
9 25
10 25
41€ 65€ 115€ 450€
x4 x4 x4 x4
164€ 260€ 400€ 1800€

 

24)REGLEMENT NON PREVU

Si un point quelconque non prévu dans le présent règlement devait se présenter, le président réunirait le comité directeur pour consultation et une modification au présent règlement pourrait être apportée par un article supplémentaire.